Aller au contenu principal

Une sommité en génomique à la barre du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill

février 14, 2011

Mark Lathrop de retour au Canada après un séjour en Europe marqué par l’excellence scientifique
La nomination annoncée aujourd’hui de l’éminent chercheur Mark Lathrop au poste de directeur scientifique du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill est une étape cruciale du positionnement de l’Université McGill et du Québec à l’avant-garde de la recherche génomique.
Pr Lathrop, originaire de l’Alberta, est un leader mondial dans le domaine de la recherche en génomique. Avant de se joindre au Centre d’innovation, il a été directeur du Centre national de génotypage (CNG) et directeur scientifique de la Fondation Jean Dausset – Centre d’étude du polymorphisme humain (CEPH) à Paris.
« Je suis ravie d’accueillir Mark Lathrop à l’Université McGill, a déclaré la principale et vice-chancelière de l’Université McGill, Heather Munroe-Blum. Outre son excellence scientifique, Pr Lathrop est un chercheur de calibre mondial dont les succès dans le domaine de l’innovation sont remarquables. Son entrée en fonction propulse le Centre au rang de chef de file en génomique au Québec, au Canada et à l’étranger. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec lui à la mise au point de cette clé de voûte des découvertes scientifiques du 21e siècle. »
« Pour nous, la nomination de Mark Lathrop est une reconnaissance de la qualité de la recherche génomique réalisée ici au Québec. Le fait qu’une personne d’exception comme le Pr Lathrop quitte un Centre bien établi à l’étranger pour assumer la direction du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill et l’amener à un palier supérieur, est très significatif, a déclaré Jean-Marc Proulx, président-directeur général de Génome Québec. Il s’agit d’un vote de confiance envers les réalisations des dix dernières années depuis la création de Génome Québec. »
« L’arrivée de ce scientifique reconnu mondialement à la tête du Centre d’innovation ne pouvait survenir à un meilleur moment, a déclaré Richard I. Levin, vice-principal (affaires de la santé) et doyen de la faculté de l’Université McGill. Nous tournons une page de l’histoire médicale avec les découvertes génomiques extraordinaires de ce siècle. Le Centre d’innovation est prêt à ouvrir la voie. Le recrutement du Pr Lathrop représente un gain non seulement pour nous, mais aussi pour la science et l’industrie québécoises au Québec et au Canada. »

Mark Lathrop a reçu sa formation en statistique théorique et en génétique à l’University of Washington, après des études de premier et de deuxième cycles à l’University of Alberta. Après avoir obtenu son doctorat, il a déménagé en France, où il a été l’un des fondateurs du CEPH, qui a fait oeuvre de pionnier par l’établissement d’une collaboration internationale sur le génome humain dans les années 1980 et 1990. En 1993, Pr Lathrop s’est joint à l’University of Oxford où il a été le cofondateur et le premier directeur scientifique du Wellcome Trust Centre for Human Genetics, un institut créé pour comprendre la base moléculaire de la maladie humaine grâce à l’application d’une démarche génomique. À la demande du gouvernement français, Mark Lathrop est retourné en France en 1998 pour fonder le CNG, soit le principal centre national pour les études génétiques humaines. Le Centre a acquis depuis une réputation de chef de file des études génétiques à grande échelle en Europe.
Les recherches actuelles du Pr Lathrop sont axées sur l’identification des variants d’ADN qui prédisposent les humains aux maladies courantes, en particulier le cancer du poumon, l’asthme et les maladies cardiovasculaires, et sur la compréhension de leurs effets dans un contexte biologique et de santé publique.
Pr Lathrop est l’auteur de plus de 500 documents scientifiques dans les domaines de la génétique, de la génomique et des statistiques et il siège au comité éditorial de plusieurs revues scientifiques. En plus de ses fonctions au CNG et au CEPH, Mark Lathrop est professeur invité en génétique humaine à l’Institut des sciences médicales de l’Université de Tokyo. Il dirige ou a dirigé d’importantes collaborations avec de grands partenaires pharmaceutiques pour la réalisation d’études de maladies et le développement technologique. Il a présidé le Comité consultatif scientifique Sciences de la vie, génomique et biotechnologie pour la santé, une initiative de financement de 2,3 milliards d’euros, au titre du sixième programme-cadre de l’Union européenne. Il a été conseiller scientifique dans le cadre de nombreuses initiatives en génomique et d’activités connexes, comme la UK Biobank (membre du comité consultatif scientifique international), le Cancer Research UK, la British Heart Foundation, la German NGFN, la German Helmholtz Foundation, et Génome Canada. Mark Lathrop préside actuellement le comité consultatif scientifique du Riken Center for Genomic Medicine à Yokohama, et il est membre du Riken Scientific Council qui passe en revue les grandes contributions financières du secteur public dans les domaines de la physique, de la chimie et de la biologie au Japon.
Site Web : http://gqinnovationcenter.com/

Source : Génome Québec

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 193 followers

%d bloggers like this: